L'impact du télétravail sur le sommeil

Depuis deux ans, le télétravail s’est inscrit dans nos habitudes professionnelles et a pu engendrer des troubles du sommeil chez les personnes qui le pratiquent. Travailler depuis chez soi a fracturé l’espace, nos repères et nos habitudes. En conséquence, le sommeil a pu en être altéré.

Dans ce cas, comment identifier l’impact du télétravail sur notre sommeil ? Quelles méthodes peut-on appliquer pour en limiter les effets ?

 


Pourquoi le télétravail impacte notre sommeil

 

Parmi les avantages du télétravail, nous pouvons relever le gain de temps occasionné par la suppression des trajets. Un gain de temps qui permet de se lever un peu plus tard ou de rester plus longtemps sur son canapé le soir. Ces changements peuvent déjà avoir un impact sur le sommeil. En effet, les spécialistes recommandent de respecter des horaires de lever et de coucher réguliers pour éviter de décaler son horloge naturelle.

Ensuite, le télétravail nous empêche de faire une distinction claire entre domicile et travail. Cela engendre une dégradation de nos repères personnels, notamment en ce qui concerne les lieux et les moments de repos. Cette perte de repères peut rendre plus nerveux, accroître le stress et générer des troubles du sommeil sur le long terme.

Si vous ne passiez pas l’entièreté de votre journée devant un écran avant le télétravail, c’est peut-être devenu le cas. La lumière bleue, surtout en fin de journée, est nocive pour ressentir et contrôler son sommeil. Combinée à une soirée devant la télé, cette forte exposition aux écrans peut amener à une modification du ressenti de la fatigue. Vous pourriez alors repousser l’heure du coucher et perturber encore plus votre sommeil.

impact télétravail sommeil

 


Des solutions pour éviter une trop grosse perte de sommeil

 

Comme nous l’avons énoncé plus tôt, des horaires de couchers et de levers irréguliers perturbent le rythme du sommeil. C’est pourquoi il faut respecter les mêmes horaires, télétravail ou pas, pour éviter de chambouler son horloge interne.

Toujours dans l’établissement de repères, établir une “zone de travail” chez vous peut être très bénéfique. Même si vous n’êtes pas en mesure de vous isoler dans une pièce dédiée au travail, se créer un espace bureau, même dans une chambre ou un salon, va être bénéfique. Effectivement, cette “zone de travail” va vous permettre de vous conditionner ou de ne pas stimuler votre corps dans une phase de sommeil. Il faut éviter de travailler depuis votre lit ou votre canapé pour ne pas perturber des repères déjà fragilisés par le télétravail. Votre cerveau associe le lit au repos et vous entraînera dans une phase de somnolence qui pourrait perturber par la suite votre sommeil. Votre concentration en pâtirait également.

S’il est déconseillé de pratiquer une activité physique jusqu’à 3h avant le sommeil, essayez de vous aménager une courte période d’activité quotidienne (de la marche active suffit), soit le matin avant votre journée de travail, soit après. À éviter également les heures précédant le coucher : l'absorption d’excitants. À partir de la fin d’après-midi, il faut limiter la consommation de thés, cafés, boissons énergisantes, etc.

Si nous pouvions vous donner un dernier conseil pour éviter que le télétravail n’impacte votre sommeil, ce serait de vous pencher sur la question de votre literie. Vous sentez-vous à l’aise dans votre lit ? Le confort de votre matelas vous convient-il ? Êtes-vous gênés par les mouvements de votre partenaire pendant la nuit ? Si vous ressentez un désagrément pendant le sommeil (oreiller non adapté, matelas qui s’affaisse, sommier trop ferme…), il est peut-être l’heure de changer de literie. Neorev propose une gamme très complète de matelas adaptés à de nombreux besoins, mais aussi des ensembles de literie si vous avez besoin d’un changement plus global !