Publié le

Avoir un bon matelas et un bon sommier sont deux choses essentielles. Encore faut-il avoir la bonne couette pour garantir des nuits au confort sans faille. Neorev vous donne les clés pour trouver la couette idéale : le grammage, le garnissage et l’enveloppe sont les trois critères principaux à prendre en compte.

 

Le grammage

La première question que l’on doit se poser avant de choisir une couette est celle du grammage. Pour vous guider, il faut tenir compte de la température de votre chambre et de vos préférences au couchage.

Plus une couette aura un grammage important (500 gr/m2), plus elle sera lourde et chaude. A l’inverse plus le grammage sera léger, plus la couette sera idéale pour les températures élevées. On distingue 3 grandes catégories  de couette :

 

  • couette légère
  • couette tempérée
  • hivernale

Attention : vous devez tenir compte des saisons mais également de la température de votre foyer. Si vous chauffez beaucoup votre chambre, il n’est pas forcément nécessaire de prendre une couette au grammage élevé.

 

Le garnissage

Le garnissage est ce qui constitue l’intérieur de votre couette. Il peut être synthétique ou naturel.

Les couettes synthétiques :

Les couettes synthétiques sont légères et conviennent aux personnes sensibles, sujettent à l’asthme allergique. Souvent, ces couettes sont traitées pour prévenir le développement d’acariens.

Les fibres qui constituent le garnissage de ces couettes se distinguent de la manière suivante :

      • fibres pleines : couettes pas chères, d’entrée de gamme
      • fibres creuses : couettes aérées protégée contre l’humidité, isolantes et légères
      • fibres siliconées : couettes chaudes et douillettes

 

Les couettes naturelles :

Les couettes naturelles peuvent être garnies avec du duvet et des plumes, de la laine, de la soie ou du bambou. Les propriétés thermorégulatrices de ces matières permettent d’avoir des couettes fraîches en été et isolantes en hiver. Au coucher, elles sont moelleuses et confortables. Leur durée de vie est supérieure aux couettes synthétiques.

      • couette en laine : couettes adaptées aux personnes sensibles, régule l’humidité et tient chaud
      • couette en soie : thermorégulatrice, absorbe la transpiration
      • couette bambou : absorbe l’humidité, évite les mauvaises odeurs sur le lit, et le développement des bactéries
      • couette duvet : aération naturelle, douceur et sensation d’enveloppement

 

L’enveloppe

L’enveloppe joue un rôle dans la qualité et la conservation du garnissage de votre couette. Elle est d’autant plus importante pour les couettes dîtes naturelles.

Les matières :

La couette peut être recouverte par une enveloppe en bambou, en soie, en coton… Le bambou et le coton se distinguent par leur capacité d’absorption de l’humidité tandis que la soie donnera une douceur au toucher sans conteste à votre couette.

 

Le tissage et le piquage :

Le tissage correspond au nombre de fils par cm². Plus ce nombre est élevé, plus l’enveloppe est de qualité. On parle alors de tissage serré. Il faut également regarder le piquage sur l’enveloppe. Le piquage permet le maintien uniforme du garnissage à l’intérieur.

 

Vous voilà maintenant spécialiste de la couette !