Publié le

Comment bien dormir en hiver ? Qui dit baisse des températures dit souvent troubles du sommeil. Dans cet article, sont regroupées plusieurs astuces pour vous permettre de vous endormir sans difficulté malgré le froid. 5 règles simples à respecter : dormir à température idéale, adapter la luminosité, diner léger, dormir à heure fixe, aérer la chambre.

Dormir à température idéale

Pour favoriser l’endormissement, le rythme cardiaque ainsi que la température du corps doivent baisser. Ceci va permettre à la circulation sanguine de ralentir.

 On préconise de dormir dans une pièce à 18°C environ. Bien qu’il soit tentant en hiver de mettre le chauffage à fond, ceci engendre bien plus d’inconvénients que de confort. Une température trop élevée durant la nuit peut provoquer des maux de tête au réveil, une sensation de peau tiraillée et des maux de gorge pour les plus sensibles. De plus, une transpiration importante augmentera l’inconfort et sur le moyen/long terme favorisera le développement de bactéries sur le matelas.

Les plus frileux pourront placer un grand bol d’eau fraîche près du lit pour humidifier l’air ambiant et limiter les désagréments liés au chauffage. Attention toutefois à ne pas le poser près du réveil, au risque de le renverser.

Adapter la luminosité

En hiver, les jours sont plus courts. Or le corps humain a besoin de la lumière naturelle pour régler son horloge biologique. Dépendamment des contraintes quotidiennes, il faut donc essayer le plus possible de s’exposer à la lumière du jour. A contrario, lorsque vient l’heure du coucher, il faut baisser la luminosité pour faire comprendre à votre corps qu’il est en temps de dormir. L’erreur qu’on fait tous est d’éteindre toutes les lumières et de se blottir sous la couette avec le smartphone en main pour faire passer le temps. La lumière bleue de nos appareils électroniques est nocive le soir. Elle rend difficile l’endormissement car le corps la perçoit comme la lumière du jour et lui indique qu’il faut rester éveillé. Si les moutons n’ont jamais réussi à vous faire tomber dans les bras de Morphée, un bon livre peut être une solution à préférer aux réseaux sociaux. En plus d’éviter l’exposition à la lumière bleue, lire le soir favorise la somnolence.

Manger des repas légers le soir et éviter les boissons excitantes

Cela peut paraître évident mais il est nécessaire de le rappeler : les boissons excitantes et sucrées telles que les sodas le café et le thé sont à bannir dès la tombée du jour. En hiver il est tentant d’aller se coucher avec une tasse de thé chaud. Or la théine, molécule contenue dans cette boisson, a pour effet de stimuler notre réactivité et donc de retarder l’endormissement. Préférez donc une tisane à la citronnelle.

Pendant les mois froids, le corps réclame plus d’aliments gras et sucrés. Mais ceux-ci sont plus difficiles à digérer. Il est donc conseillé pour les repas du soir de manger des légumes frais et de la viande blanche, de préférence grillée. Et ceci au moins deux heures avant le coucher.

Dormir à heure fixe

Le corps fonctionne comme une machine et a besoin de tourner à un rythme régulier pour rester opérationnel. Habituez-vous à dormir et à vous lever à heures fixes pour avoir un rythme circadien stable et éviter les troubles du sommeil quelle que soit la saison.

Aérer la chambre

Rien que le fait de pointer le bout du nez dehors vous fait frissonner ? Vous n’aurez donc pas le réflexe d’aérer votre chambre en hiver. Et pourtant il est nécessaire de le faire quotidiennement pour dormir dans une pièce correctement oxygénée. Pour que l’action reste bénéfique, éviter les heures où les pics de pollution sont les plus élevés.