Publié le

Si on l’observe sur une longue durée et de façon récurrente, l’insomnie peut avoir des répercussions sur notre santé. Mal dormir peut en effet entraîner des conséquences plus ou moins importantes sur notre métabolisme telles que des pertes de vigilance, une tendance au surpoids ou encore des difficultés d’apprentissage liées à la fatigue et à une perte de concentration. 

 

Le sommeil en question 

Le sommeil est un état naturel de perte de conscience entraînant un repos et un relâchement total des muscles du corps. Le sommeil intervient sous la forme d’ un cycle que l’on nomme rythme circadien. On observe que l’homme passe environ un tiers de sa vie à dormir. Le sommeil s’organise selon quatre grandes étapes correspondant à quatre cycles distincts.

 


Insomnie et troubles du sommeil

Il existe trois principaux troubles du sommeil : la dyssomnie, l’hypersomnie et la parasomnie. 

  • La dyssomnie : Elle comprend des troubles du sommeil tels que l’insomnie et les troubles du rythme circadien. Le décalage horaire est un exemple de dyssomnie. Ces troubles du sommeil peuvent être engendrés par plusieurs facteurs extérieurs tels que le bruit, le stress, ou encore une mauvaise hygiène de vie. 
  • L’hypersomnie : Les personnes présentant des troubles du sommeil tels que l’hypersomnie dorment plus de 10 heures par nuit tout en présentant un état de somnolence durant la journée. Le sommeil des personnes souffrant d’hypersomnie ne leur permet pas de récupérer et ils se retrouvent dans un état de fatigue quasi-permanent. L’apnée du sommeil et la narcolepsie sont des exemples de troubles dus à l’hypersomnie. 
  • La parasomnie : La parasomnie est un trouble du sommeil souvent associé au sommeil paradoxal. La parasomnie se traduit par un sommeil très agité pouvant être ponctué de cauchemars, de terreurs  nocturnes ou encore de somnambulisme. 

 

Retrouver un sommeil de qualité 

Adopter une bonne hygiène de vie est un moyen efficace pour lutter contre les troubles du sommeil. En effet, les mauvaises habitudes alimentaires comprenant une forte consommation d’alcool et de matières grasses ont souvent tendance à provoquer des réveils nocturnes et à désorganiser le sommeil. 

Une bonne literie composée d'un matelas, d'un sommier et d'un oreiller confortables et adaptés à votre morphologie peut vous aider à mieux dormir. La composition de votre literie est primordiale pour la qualité de votre sommeil. Veillez à dormir sur un sommier et un matelas qui conviennent à la structure de votre dos. 

Il est également important de maintenir une température constante dans votre chambre à coucher. Pour bien dormir, la température de la chambre doit être comprise entre 18 et 20 degrés au maximum. 

Enfin, il est également essentiel de ne pas lutter contre les signes de l’endormissement. Si vous sentez que vos yeux commencent à vous picoter ou que vous baillez de façon régulière, ne luttez pas contre votre sommeil et préférez aller vous coucher rapidement de façon à ne pas dérégler vos cycles de sommeil. Certaines activités telles que la lecture ou l’écoute de musique peuvent aussi s’avérer efficaces pour favoriser l’endormissement.